Les Oiseaux étaient empoisonnés…

Non classé le 10 janvier 2012 0 commentaire

On le sait, le film Les Oiseaux d’Alfred Hitchcock (1963) représente bien plus que l’adaptation au cinéma de la nouvelle du même nom, publiée en 1952 par la romancière  Daphne du Maurier. Ce qui deviendra l’une des œuvres majeures du cinéma d’épouvante s’inspire également d’un fait divers étrange survenu sur la côte californienne à l’été 1961. Une nuit, dans les environs de la ville de Santa Cruz, des centaines d’oiseaux marins viennent se fracasser sur les maisons. A l’époque, le quotidien local, le Santa Cruz Sentinel, décrit ainsi l’évènement :

« Les habitants (…) ont été réveillés vers 3 heures du matin aujourd’hui par une pluie d’oiseaux se jetant contre leurs domiciles. Des oiseaux de mer morts ou assommés jonchaient les rues et les routes dans le brouillard de l’aube naissante. Effrayés par cette invasion, les habitants se sont précipités dehors, dans leurs jardins, avec des torches, puis ont fait demi-tour et se sont rués à l’intérieur car les oiseaux volaient vers leurs lumières. (…) Quand le jour s’est fait, les habitants ont trouvé les rues couvertes d’oiseaux. Les oiseaux avaient vomi des morceaux et des squelettes de poissons dans les rues, sur les pelouses et sur les toits, laissant une irrespirable et pestilentielle odeur de poisson. »

Selon une étude publiée le 22 décembre 2011, par Nature Géoscience, une équipe d’océanographes américains serait parvenue à justifier scientifiquement l’étrange phénomène. « Ils ont rapproché l’événement d’un épisode semblable survenu en 1991, au cours duquel des pélicans bruns désorientés ou mourants ont été retrouvés dans la même région, raconte Pierre Barthélémy sur son blog Passeur de Sciences hébergé par LeMonde.fr. Mais cette fois-là, des chercheurs ont identifié le coupable : une toxine, l’acide domoïque, produite par du plancton végétal, des diatomées du genre Pseudo-nitzschia. » Une algue microscopique découvertes à l’époque « dans les estomacs des poissons de la zone que mangeait les pélicans » et qui peut « provoquer des confusions des désorientations, des convulsions, le coma ou la mort. »

En reconstituant la flore marine de l’époque de la région de Santa Cruz à l’aide d’échantillons conservés de zooplanctons, les chercheurs ont découvert que 79% d’entre elle était composée d’acide domoïque. Ils ont ainsi, semble-t-il, mis un nom sur le comportement mystérieux de ces oiseaux fous qui inspirèrent Alfred Hitchcock : l’intoxication alimentaire.

Franck Berteau

Partagez
  • Print
  • Facebook
  • Twitter
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • Add to favorites
  • Netvibes
  • Technorati
  • Tumblr
  • Wikio
Aucune réponse à “Les Oiseaux étaient empoisonnés…”

Laisser un commentaire